Dernière minute

 

"Les gestes qui sauvent"



La ville de Rennes organisait les 17 et 18 octobre 2014 la 6 ème édition des journées sur "Les gestes qui sauvent". 

L'ADEDS 35 est partenaire de la ville de Rennes depuis la 1 ère édition. 

Nous trouvons important de participer à cette animation car la pratique des gestes qui sauvent dans ces situations d'urgences devrait être connue de tous, enfants, adultes, femmes, hommes.

Le vendredi est consacré aux élèves des écoles primaires rennaises. Cette journée vient en complément de l'enseignement scolaire. Les enfants ont actualisé leurs connaissances sur les numéros d'urgence, la conscience, la libération des voies aériennes et la mise en Position Latérale de Sécurité. Pendant la pause méridienne, le personnel communal pouvait rencontrer les différentes associations présentes place de l'Hôtel de ville. Ils pouvaient s'informer, se renseigner, apprendre ou revoir un geste, discuter avec les formateurs présents.




La journée du samedi, nous étions présent au centre commercial Cleunay et faisions découvrir les gestes qui sauvent aux personnes intéressées. L'étouffement, le malaise, la PLS, le massage cardiaque, le défibrillateur, etc. 

Les personnes n'osent suffisamment pas s'arrêter pour se renseigner et pratiquer certains gestes. Le fait d'être vu de tout le monde est certainement un frein mais ceux qui ont franchi le pas, souvent grâce à leurs enfants, ne le regrettent pas. 
Environ cinquante à soixante personnes se sont arrêtées pour nous regarder, questionner, pratiquer certains gestes, se rassurer par rapport à une situation vécue. D'autres se sont renseignées sur les formations de secourisme, à titre personnel, pour une future activité, un futur emploi.

 Une question, un doute, nous sommes là pour dédramatiser le secourisme. Tout le monde peut, un jour, porter secours à un ami, un voisin, une personne de sa famille.

Le bilan de ces deux journées est pour nous toujours positif. 
Rendre abordable le secourisme fait parti de nos priorités et l'action de la ville de Rennes correspond parfaitement à nos objectifs. 
Nous remercions la municipalité et le personnel de la ville de Rennes qui se démènent pour que ces 2 jours se déroulent le mieux possible. 

Depuis deux années environ, notre action est axée sur la formations aux premiers secours (PSC1) au niveau Collèges, Lycées. Nous pensons faire aussi de l'information sur les écoles primaires.


Le président de l'ADEDS 35
 

Détecteurs de fumée et règlementation

La Législation sur les détecteurs de fumée (DAAF)


prévention détecteur de fumée


La législation française


Loi Morange et Meslot

En 2005, une succession d’incendies dramatiques ayant provoqué le décès de 30 personnes ont motivé l’adoption d’une loi visant à rendre obligatoire l’installation de détecteurs de fumée (seules les parties privatives des logements sont concernées). Ainsi, les députés M. Morange et M. Meslot ont déposé un projet de loi . Ce texte, adopté le 13 octobre 2005, est entré en vigueur le 10 mars 2010. Le décret d'application a été publié au Journal Officiel le 11 janvier 2011. Les français ont jusqu'en mars 2015 pour s'équiper d'au moins un détecteur de fumée.


  1. Législation française
  2. La norme EN 14604
  3. Détecteur de fumée photoélectrique








http://www.brulures.be/index.php/accueil/fr/

 
Vous n’avez plus que 3 minutes pour vous échapper de votre habitation lors d’un incendie! Il y a 60 ans, vous aviez une demi-heure.
Des études ont été menées aux Etats-Unis sur les incendies d’habitations. Et il a été constaté que la literie et le mobilier contemporains sont responsables d’une propagation très rapide du feu. Lors d’un test d’incendie mené avec du mobilier actuel, ‘ le flash-over ‘(embrasement généralisé) a eu lieu après seulement trois minutes et demi. Lors d’un test analogue effectué en 1975, l’embrasement intervenait après 17 minutes, et dans les années 50, environ une demi-heure s’écoulait entre un incendie localisé et un embrasement général.

Seul le placement de détecteurs de fumée vous permettra d'être prévenu à temps et d'évacuer la maison dans les 3 minutes qui vous restent. Sans détecteur, votre temps d’évacuation est réduit de moitié. Il ne vous reste plus que 90 secondes pour vous échapper.
FAITES LE TEST D'ÉVACUATION
Prenez un bandeau opaque pour les yeux (comme on utilise dans les avions pour dormir)
 
Emmenez vos enfants dans la chambre et faites-les attendre sur leur lit
 
Allez à l’étage supérieur de votre maison ou de la chambre, dans la pièce qui se trouve le plus loin de la porte par laquelle vous sortiriez en cas d’incendie
 
Débutez le comptage du temps (c’est plus facile avec un chronomètre)
 
Mettez le bandeau sur les yeux et débutez le test d’évacuation
 
Déplacez-vous en vous baissant ou en marchant à 4 pattes
 
Allez à la recherche de la chambre des enfants et essayez de trouver ceux-ci le plus rapidement possible
 
Prenez les enfants par la main et expliquez-leur ce qu’ils doivent faire
 
Aller vers la sortie. Attention aux escaliers ! Soyez prudent !
 
Lorsque vous êtes dehors, enlevez votre bandeau et contrôlez le temps mis pour sortir
 
Si vous faites le test sans enfant : comptez 30 secondes en plus par enfant (car vous vous déplacez plus lentement avec l’enfant)
 
Est-ce que vous avez survécu?
Si vous êtes dehors dans les 3 minutes, vous vivez encore
Si vous n’êtes pas dehors après 3 minutes, refaites le test avec toute la famille
 
CONSEILS :
  • Pensez à un deuxième plan d’évacuation dans le cas où le premier trajet vers la sortie serait bloqué – par exemple un escalier qui aurait pris feu.
  • Rangez toujours les clés de la porte extérieure à proximité immédiate de la porte. Vous devez pouvoir les retrouver les yeux fermés.
  • Conservez toujours votre GSM à portée de la main, afin de pouvoir appeler les secours.
 
OK Un détecteur à tous les étages
OK De préférence un détecteur dans toutes les chambres
plaats rookmelder



OK AUCUN objet gênant ne peut être placé sur l'itinéraire d'évacuation
OK Organisez un exercice d'incendie avec toute la famille
OK Décidez d'un endroit central où vous vous retrouverez après votre fuite


Détecteur de fumée

Un détecteur de fumée peut vous sauver la vie !

La fumée est plus dangereuse que le feu !

Lors d'un incendie, ce n'est pas le feu qui est le plus dangereux. La fumée contient un gaz incolore et inodore, le monoxyde de carbone, qui vous plonge dans un profond sommeil. Étant donné que beaucoup d'oxygène est consommé pendant un incendie et qu'il y a souvent un dégagement de gaz toxiques, les victimes étouffent le plus souvent avant que les flammes ne les atteignent.

Pour de plus amples informations à propos du déclenchement et des causes des incendies, cliquez ici.



détecteur de fumée

FUMÉE

  • Beaucoup plus dangereuse que le feu
  • Vous êtes désorienté !
  • Asphyxie

Un détecteur de fumée - des vies sauvées

détecteur de fumée

Le détecteur de fumée :

  • Des statistiques britanniques révèlent qu'un détecteur de fumée ne vous sauve pas seulement la vie, il limite aussi l'ampleur de l'incendie.
  • Grâce à un détecteur de fumée, 68% des incendies sont limités au foyer d'incendie même ; en l'absence d'un tel détecteur, ce n'est le cas que dans 41% des débuts d'incendies.
  • Dans 98% des cas, un détecteur de fumée limite l'incendie à la pièce où il se déclare, contre 90 % en l'absence d'un détecteur.


détecteur de fumée

Le détecteur de fumée :

  • sauve des vies
  • 70% de morts en moins !

Détecteur de fumée optique

détecteur de fumée

En achetant un détecteur de fumée, vérifiez les points ci-dessous :

  • un voyant doit indiquer quand la batterie est presque plate
  • un bouton-test permet de vérifier régulièrement le fonctionnement
  • un signal sonore très puissant de 85 dB au moins
  • certifié CE
  • certification BOSEC

La plupart des détecteurs de fumée optiques sont équipés d'une batterie au lithium d'une durée de vie de 1, 5 ou 10 ans et sont garantis pendant 5 ans.



détecteur de fumée

Le détecteur de fumée, votre ange gardien en cas d'incendie

Où ?

Pour une sécurité minimale, un détecteur de fumée doit être placé à chaque étage, de préférence dans la cage d'escalier. Par ailleurs, une telle installation est également prévue dans la législation des Régions où un placement obligatoire est en vigueur. Plus d'informations à ce sujet dans la rubrique « législation »



détecteur de fumée

Installation :

  • au plafond
  • à chaque étage
  • près des chambres à coucher
détecteur de fumée




À tester régulièrement !

Entretien

  • Lorsque la batterie est presque plate, le détecteur émet un signal. Remplacez les batteries à temps !
  • Nettoyez le détecteur de fumée 1 x par mois avec la brosse douce de l'aspirateur.
  • Testez votre détecteur de fumée au moins une fois par mois en appuyant sur le bouton-test. Si vous entendez un signal, il fonctionne bien ; si vous n'entendez rien, remplacez les batteries ou l’ensemble de l'appareil.



détecteur de fumée

À tester régulièrement !

  • 1 x par mois
  • remplacer les batteries à temps






 

Prévention incendies

Prévention incendie : introduction

Presque tout le monde sous-estime la force dévastatrice du feu.

Saviez-vous qu'une corbeille à papier qui commence à prendre feu peut causer en 6 minutes à peine un incendie incontrôlable

qui se propagera extraordinairement vite ? Pourtant, dans la plupart des cas, l'incendie peut être évité.

Il suffit simplement de s'organiser et de prendre quelques petites mesures de prévention.

Quatre données essentielles

Pour l'homme, ce n'est pas le feu qui constitue l'élément le plus menaçant de l'incendie.
Il existe quatre éléments qui sont bien plus dangereux et que vous devez absolument prendre en compte :
  1. La fumée est noire comme du charbon
    La fumée est noire et se propage si rapidement que vous vous retrouvez complètement désorienté dans votre propre maison.
  2. La fumée et les gaz ont un effet asphyxiant
    Dans un très grand nombre de cas, ce ne sont pas les flammes qui sont mortelles, mais bien la fumée et les gaz. La fumée contient du monoxyde de carbone, qui est un gaz à l'effet étourdissant. En outre, dans un incendie d'habitation, un très grand nombre de choses contenant des matières synthétiques prennent feu. On assiste ainsi à la formation de toutes sortes de gaz toxiques.
  3. La chaleur est mortelle
    La chaleur qui se dégage lors d'un incendie est inimaginable : elle peut monter jusqu'à 1 200 °C. Aucun homme n'y survit. Dès une température de 65 °C, le corps ne fonctionne déjà plus.
  4. Vous n'avez pas le temps
    Lors d'un incendie, le temps joue contre vous. En deux temps trois mouvements, toute votre maison peut être dévorée par les flammes. Quittez donc immédiatement une maison en feu. Avez-vous conçu un plan de fuite à l'avance ? Dans ce cas, vous avez plus de chances de sortir indemne de votre maison en flammes.

Comment un incendie se déclare-t-il ?

Un incendie se déclare lorsque trois éléments sont réunis : de l'oxygène, une matière inflammable et une source d'ignition.
Ces éléments sont souvent représentés sous la forme d'un triangle du feu.


triangle du feu

1 - Oxygène : dans l'air.

2 - Matières inflammables : papier, bois, textile,...

3 - Source d'ignition : une étincelle, une flamme, la chaleur,...


Des éléments que vous trouvez tout autour de vous.

Un bon conseil : maintenez-les à bonne distance les uns des autres.


Fumer
Fumer au lit, dans un fauteuil ou sur un canapé. En apparence, il n'y a aucun danger. Mais il peut en être tout autrement.
Votre cigarette peut tomber sur l'oreiller ou sur le canapé et commencer à s'y consumer. Saviez-vous qu'un mégot de cigarette peut se consumer durant 3 à 4 heures avant qu'un véritable incendie ne se déclare ? Cela veut dire longtemps après que tout le monde ne se soit mis au lit et ne dorme…

Cuisiner
La cuisine comporte un risque permanent d'incendie. Il vous arrive parfois de laisser les casseroles et poêles sur le feu sans surveillance. La sonnette suffit à vous faire quitter un moment la cuisine. Il n'est pas du tout recommandé non plus de cuisiner tard le soir, par exemple après une sortie. Ce ne serait pas la première fois que le cuisinier de service s'endorme…

Appareils de chauffage
Dans ce cas-ci, l'incendie est en général causé par des matériaux inflammables qui sont posés sur l'appareil de chauffage ou
qui se trouvent trop près de celui-ci. Ils peuvent s'enflammer tôt ou tard par contact direct ou par la chaleur de rayonnement.
Il suffit de penser à du linge posé sur un séchoir devant le poêle, à un parapluie sur ou contre l'appareil de chauffage…

Electricité
Souvent les directives d'installation et les instructions d'utilisation ne sont pas observées. La surchauffe des spots électriques installés au plafond d'un cabinet de travail ou de lecture peut provoquer un incendie. Soyez également vigilant en ce qui concerne les soi-disant solutions de facilité, telles que des prises multiples : elles occasionnent une surcharge du circuit électrique.

Cheminées
Tout le monde connaît les feux de cheminée. Dans bon nombre de cas, la distance de sécurité autour des conduits de fumée n'a pas été respectée ou la cheminée n'a pas été ramonée assez frequemment.



Prévenir les incendies

Vous pouvez prendre un grand nombre de mesures assez simples pour prévenir les incendies.

bric-à-brac L'ordre et la propreté sont une première exigence pour un environnement à l'épreuve du feu. Jetez donc tout le vieux bric-à-brac et allez porter les restes inutilisés de produits inflammables au parc à conteneurs.
Fondue Si vous faites du feu, faites-le toujours dans un endroit où il n'y a aucun risque d'incendie.
Placez par exemple une bougie dans un vrai bougeoir et un réchaud à fondue sur une feuille d'aluminium dont vous relevez les coins pour former un bord.
Lucifers Tenez les allumettes et les briquets hors de portée des enfants.
Le feu les fascine.
De nombreux incendies sont causés par des enfants qui jouent avec le feu.
produits inflammables Ne conservez jamais de produits inflammables ensemble, vous risqueriez de créer une concentration parfaitement susceptible de provoquer un incendie. Ne transvasez jamais des produits dangereux dans une autre bouteille, mais conservez-les toujours dans leur emballage d'origine avec bouchon sécurisé.
En effet, l'étiquette mentionne les dangers que le produit comporte et la manière dont vous devez l'utiliser et le conserver en toute sécurité.
Spots Installez les spots et les lampes à halogène dans un environnement à l'épreuve du feu.
Ils chauffent très fort et peuvent provoquer un incendie par une surchauffe.
cheminée Faites ramoner la cheminée une fois par an pour prévenir les feux de cheminée.
Si une trop grande quantité de suie s'amasse à l'intérieur de la cheminée, elle peut s'enflammer
à cause de la chaleur de la fumée qui y transite.
le réseau électrique Faites vérifier le réseau électrique de votre habitation tous les dix ans de manière approfondie par un spécialiste ou un organisme de contrôle. Ils peuvent évaluer si tout est en ordre et à l'épreuve du feu.
Un tel contrôle est d'ailleurs obligatoire tous les 25 ans.
Barbecue Veillez à avoir un moyen d'extinction à portée de main si vous travaillez avec du feu ou des produits inflammables. Une couverture anti-feu, de l'eau d'un tuyau d'arrosage ou un torchon mouillé suffisent déjà souvent à éteindre un début d'incendie.
Chambre d'enfant Suivez scrupuleusement les instructions et les mises en garde du mode d'emploi de toutes sortes d'appareils de chauffage.
Ne suspendez jamais du linge à sécher sur un appareil de chauffage ou à proximité de celui-ci.
Congélateur Suivez scrupuleusement les directives du mode d'emploi sur la distance de sécurité entre un appareil électrique et le mur.
Si l'aération est insuffisante, ces appareils surchauffent. Ne mettez rien au-dessus du téléviseur.
Bureau Ne jetez jamais le contenu d'un cendrier dans le sac-poubelle.
Prévoyez plutôt un petit seau ou un pot de fleurs garni de sable pour recueuillir les mégots.
la cuisine Si vous avez des casseroles ou des poêles sur le feu, vous devez vous en occuper et ne rien faire d'autre. Faire deux choses en même temps peut donner lieu à des situations dangereuses.




 
heartbeat_gif.gif
 

 

L’accident vasculaire cérébral : qu’est-ce que c’est ?







Un  Accident Vasculaire Cérébral (AVC) , ou attaque cérébrale, est une défaillance de la circulation du sang qui affecte une région plus ou moins importante du  cerveau . Il survient à la suite de  l’obstruction ou de la rupture d’un vaisseau sanguin  et provoque la mort des cellules nerveuses, qui sont privées d’oxygène et des éléments nutritifs essentiels à leurs fonctions. Chez la majorité des gens, il n’y a pas de signe précurseur d’une crise. Toutefois, plusieurs facteurs de risque peuvent être surveillés.

Lire la suite : ici


Source : PASSEPORTSANTE.NET




 
heartbeat_gif.gif
 

 



Info s   diverses  


 

 

Les mardis du CHU Rennes   (conférences)

Les conférences grand public des professionnels du CHU de Rennes         

-  Entrée libre et gratuite  - 

Consulter le programme des conférences :



Plus de détails ici
 
 

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                                                                                                                            ---

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 
 
Découvrez une manière gratuite et originale de soutenir l' ADEDS35 sur
http://www.doneo.org
Conditions d'utilisation                                                         
Mentions légales
© Reproduction partielle ou totale interdite sans l'accord préalable du Webmaster -  (lire les Conditions d'Utilisation) -
 
ce site a été créé sur www.quomodo.com